• 218 visits
  • 32 articles
  • 60 hearts
  • 17 comments

Minis aventures 27/05/2018 28/05/2018

PMJ: me suis réveillée avec un mal de tête vraiment désagréable, sans doute à cause de la chaleur :c
 
PBJ: suis contente d'avoir pu téléphoner à ma mère pour la fête des mères, et d'avoir posté quelques trucs sur ce blog :')
 
PP: aujourd'hui, j'ai pris le temps de faire mes comptes, alors que ça faisait un bout de temps que je n'avais pas pris le temps de les faire et que c'est le genre de trucs qui peuvent me stresser très rapidement

Étudier le japonais, les astuces de Lucy' 28/05/2018

Bonjour ~


Étant dans l'attente du mois de septembre pour pouvoir entrer en première année de licence de Langues, Lettres et Civilisation Étrangères en japonais, j'essaye de profiter des quelques mois qui me restent pour me documenter au maximum sur cette filière, sur les cours en eux-mêmes et sur ce qui sera demandé comme travail l'année prochaine. En somme, j'essaye de glanner un maximum d'astuces pour me faciliter ma future vie d'étudiante studieuse!
Me disant que d'autres sont peut-être dans le même cas, je voudrais partager le blog de LucyIVXXVI qui rassemble beaucoup d'éléments intéressant pour qui souhaiterait se lancer dans ces études. J'y ai trouvé des informations très intéressantes sur la méthode de travail, les manuels et/ou livres indispensables à mon année future mais aussi des moyens de me procurer lesdits manuels sans dépenser une fortune!


(Le fait que LucyIVXXVI soit ma chère et tendre dans la vraie vie n'a en rien influencé l'écriture de cet article! xD sans rire, allez y faire un tour, ça vaut le coup!)

Tags : licence LLCER japonais - japon - japonais - astuces

Les phobies - qu'est-ce que c'est? 28/05/2018

Bonjour/bonsoir ~
 
C'est un sujet qui me touche très personnellement, vous le savez suffisamment maintenant, et ça me tient vraiment à coeur que de plus en plus de gens en parlent, pour que tout un chacun sache concrètement de quoi il s'agit, loin des représentations que la société véhicule. Plus il y a aura de monde qui comprendra le fonctionnement d'une phobie, moins les personnes concernées (et il y en a beaucoup plus qu'on le pense!) se heurteront à l'ignorance et à la moquerie, et donc plus il sera facile de s'exprimer librement à ce propos. Et comme ça me tient vraiment à coeur, autant commencer par en parler moi-même!
Je vous rassure tout de suite, je ne considère pas que je possède la science-infuse ou que vous êtes tous des ignares qui ne savez pas ce qu'est une phobie, hein ^^' seulement il y a souvent un écart entre savoir ce que c'est et comprendre son fonctionnement précis. Plus on comprend comment elles fonctionnent, plus on a de chances de pouvoir soutenir et aider quelqu'un de notre entourage qui en souffre. Et encore une fois, il y a de fortes chances pour que vous connaissiez déjà quelqu'un dans cette situation, à en croire les statistiques. Peut-être même que vous êtes concerné vous-même?
 
Pour commencer, quelques définitions:
 
Selon Wikipedia: le mot "phobie" vient du grec ancien φόβος, "phobos", signifiant frayeur ou crainte. Une phobie est une peur démesurée et irrationnelle d'un objet ou d'une situation précise.
Selon le Larousse: 1. crainte angoissante et injustifiée d'une situation, d'un objet ou de l'accomplissement d'une action. 2. Aversion très vive pour quelqu'un ou peur instinctive de quelque chose.
Selon doctissimo: crainte angoissante irrépressible, pouvant aller jusqu'à la panique. La phobie est spécifiquement déclenchée par une situation, un objet, un lieu, un animal... qui en soit ne présentent pas de caractère dangereux. En l'absence des éléments déclenchants, la phobie n'apparaît pas, ce qui génère, chez le sujet, des conduites d'évitement ou de réassurance, contrant la phobie et lui permettant d'y faire face.
... Selon moi-même: Avec mes propres mots, une phobie est une peur pouvant aboutir à la panique, dont l'objet ne justifie pas une réaction aussi intense, et provoquée par une situation ou un objet défini.
En résumé, le plus important: c'est une peur très forte et injustifiée d'une chose précise. Ces trois notions sont importantes parce que si l'une des trois n'est pas présente, on ne peut pas parler de phobie, mais peut-être bien plutôt d'angoisse ou de peur.


Tags : phobies - définition - comprendre

Attention à l'amalgame! Les mots en -phobie 29/05/2018

Cela semble assez évident mais je trouve qu'il est quand même bon de le rappeler: tous les mots se terminant en "-phobie" ou "-phobe" ne désignent pas nécessairement des phobies au sens des définitions présentées dans l'article précédent (ici!).
 
 
Il existe donc des mots dans la langue française qui se terminent exactement comme tous les noms de phobies au sens déjà expliqué (par exemple claustrophobie, agoraphobie, arachnophobie...) mais qui ne signifient pas du tout la même chose, et faire l'amalgame entre ces mots et ceux désignant les phobies serait une erreur aux conséquences peut-être dangereuses.
 
 
Dans ces mots finissant en "-phobie" mais n'ayant aucun rapport avec les phobies, on trouve deux termes (pas les plus intéressants pour cet article, mais qui méritent quand même d'être recensés) qui se rapportent à des symptômes de maladies:
- "photophobie", littéralement "peur de la lumière", qui désigne un symptôme de sensibilité extrême à la lumière (symptôme de la méningite en particulier);
-  "hydrophobie", littéralement "peur de l'eau", qui désigne un symptôme d'impossibilité à avaler des liquides (symptôme de la rage).
Dans ces deux cas le terme "phobie" provient du fait que ce sont à chaque fois des stimuli physiquement insupportables, quand on pourrait rapporter une phobie à un stimuli psychologiquement insupportable.
 
 
Les autres mots finissant en "-phobie", avec lesquels il serait cette fois vraiment fâcheux de confondre les véritables phobies, sont les mots qui sont relatifs à la discrimination, la haine ou le rejet d'une certaine communauté. Nous connaissons tous ces mots que l'on croise très régulièrement de nos jours dans les médias: homophobie (le plus courant dans les médias, du moins de mon point de vue), islamophobie, xénophobie...
Il me paraît vraiment important de noter la différence entre les phobies et ces autres mots, dans la mesure ou, je vais illustrer mes propos avec l'homophobie parce que c'est ce qui me semble être le plus parlant: l'homophobie N'EST PAS la peur des homosexuels, on est bien en face d'un phénomène de haine et de rejet qui n'est en aucun cas justifiable par un diagnostic psychologique ou médical de "phobie".

Tags : amalgame - homophobie - phobies

Phobie, angoisse, peur: quelles différences? 29/05/2018

Comme mentionné dans le premier article de la série sur les phobies, on ne peut pas qualifier n'importe quoi de phobie, il faut que les trois notions importantes de la définition soient présentes pour que ce soit le cas.
 
Ces trois éléments importants sont:
- un sentiment de peur,
- irrationnel,
- envers un objet ou une situation précise.
 
Le sentiment de peur: cela semble relativement évident quand on le dit comme ça, mais on ne peut pas imaginer être atteint de phobie si on ne ressent pas de peur envers quelque chose. Cette peur peut se manifester de manières très différentes qui vont évoluer en fonction d'énormément de facteurs internes et externes à la personne. On peut toutefois en recenser les plus courants: symptômes physiques tels que transpiration abondante, accélération de la respiration et du rythme cardiaque, impression d'étouffer, de poids sur la poitrine, tremblements, spasmes, nausées, vertiges, assèchement de la bouche, hyperventilation; ou symptômes psychiques tels que déréalisation (impression de perte de réalité) ou dépersonnalisation (impression de ne plus être soi, d'être hors de son corps), peur de mourir.
 
Une peur irrationnelle: ce qui définit une phobie, c'est que la peur est  d'une intensité et d'une ampleur qui semble injustifiée ou au minimum exagérée, parce que l'objet de la phobie ne représente pas de danger réel pour la personne en souffrant. Par exemple, l'arachnophobie (une des phobies les plus répandues) est irrationnelle car une araignée ne représente pas un réel danger pour un être humain. Ce qui serait sans doute très différent si nous n'étions pas un humain mais un moucheron!
 
Une peur dirigée vers quelque chose de précis: la phobie possède un objet, appelé alors l'objet phobogène (c'est à dire "qui génère la phobie") précis et défini. La personne souffrant de phobie est capable de nommer consciemment la cause de sa peur, que ce soit des objets (par exemple: les araignées, les serpents, les clowns), des situations (par exemple: les lieux publics, le noir, être malade, ...) ou des actions (conduire, vomir, rougir, dormir, ...).
 
Une peur qui n'est pas irrationnelle, dont l'objet représente une réelle menace, n'est pas une phobie, mais une peur.
 
Une peur qui n'est pas dûe à un objet ou une situation précise n'est pas une phobie, mais une angoisse (par exemple: une sensation de peur diffuse sans raison, un sentiment d'urgence, ...).

Tags : peur - phobie - angoisse - différence